Breaking News :

mercredi 19 février 2020

LA RÉPUBLIQUE D’AMBAZONIE DÉJÀ RECONNUE PAR LE BRÉSIL

Par Michel Biem Tong, journaliste web en exil

Les choses se mettent progressivement en place. Ce lundi 2 décembre 2019, la ville de Barueri, dans l’Etat de Sao Paolo au Brésil a reconnu officiellement « la République fédérale de l’Ambazonie » comme un Etat « situé en Afrique de l’Ouest entre la République du Cameroun et la République du Nigéria ». Rappelons que le Brésil a une ambassade à Yaoundé au Cameroun. La commune de Barueri aurait-elle pris le risque d’une telle initiative sans la bénédiction des autorités centrales du Brésil ?

Quoiqu’il en soit, il s’agit là d’un signe qui ne trompe pas : le processus de reconnaissance de l’Ambazonie (actuelles nord-ouest et sud-ouest du Cameroun) est en cours. Pendant ce temps, au palais d’Etoudi à Yaoundé, on continue de faire la brute et l’arrogant en refusant de faire face à cette réalité cruelle. Les esprits moutonniers proches de ce régime sur les réseaux sociaux continuent de parler de « République de Facebook ».

Lorsque le 1er octobre 2019, les populations du Southern Cameroons/Ambazonia ont célébré le 58 anniversaire de leur indépendance, le pouvoir de Yaoundé aurait dû y voir des signes qui ne trompent pas et engager un processus de négociations en vue tout au moins d’obtenir une confédération. Mais hélas, ce pouvoir-là a intensifié les massacres des populations civiles dans l’espoir que ces dernières renonceraient à toute idée d’indépendance.

Aujourd’hui, le désir d’indépendance du peuple anglophone est tellement fort qu’il est prêt au sacrifice suprême pour recouvrer une indépendance acquise à la faveur de la Résolution 1608 des Nations du 21 avril 1961 mais jamais respectée par la France et la République du Cameroun (partie francophone, indépendante depuis le 1er janvier 1960). Voilà où l’attitude va-t’en guerre du régime voyou de Yaoundé nous a conduit. Hélas, mille fois hélas !

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.