Breaking News :

vendredi 13 décembre 2019

Révoltant et sidérant : Ce que j’ai vu à Ngouaché par Bafoussam.

Je reviens de Bafoussam et ce que j’ai vu à Ngouaché est révoltant. 225 million de promesses du gouvernement, on n’achète pas les morts. Ce que j’ai vu à Bafoussam est sidérant.

Des populations qui observent, des autorités qui observent, des sapeurs-pompiers qui attendent que les populations se mettent en branle pour sortir les corps ensevelis. Et je me demande ou est l’armée de terre du Cameroun.

En ce qui concerne le gouvernement, j'entends parler de la direction de la protection civile, mais tous ceux qui ont fait un peu de gestion des risques savent qu'en cas d'incident ou d'accidents on ne laisse pas place aux improvisations on suit un protocole. Il est vrai que je n'ai pas eu toutes les images mais ça sentait vraiment l'improvisation. Lorsqu'un protocole de d'intervention en cas de sinistre est connu on le suit à la lettre un point c'est tout. On délimite la zone de l'incident pour éviter que les mouvements des foules ne créent un autre glissement de terrain, on mobilise les forces de maintien de l'ordre pour créer les voix d'évacuation des blessés et pour aider à fouiller dans les décombres, on n’attend pas que les populations se mobilisent pour chercher les corps on les organise.

Deuxième chose le matériel,

J'ai vu des pelles et des pioches de fortune; j'ai vu une pelle mécanique, un don de la Délégation Régional des Travaux Publics. Où est le matériel de pointe? Même à Haïti on a vu plus de mieux que ça.

Parlons maintenant de la prévention.

J'aimerais comprendre comment des personnes qui ont été formées pour commander (administrer); des administrateurs civils peuvent détecter des signes avant-coureurs des séismes, volcans, éboulements, glissements de terrain, accidents industriels, inondations?

Ne devrait-on pas laisser cette compétence au ministère en charge de la Géologie qui dispose une meilleure connaissance du sol, des aptitudes avérées en matière de Plan d’ Organisation Interne, Plan d'urgence: des protocoles de gestion des sinistres ?

Des propositions concrètes

Créer des commissions régionales et départementales de prévention et de gestion des accidents et des catastrophes naturelles dont le rôle sera:

1- identification et caractérisation des zones à risques

2- la surveillance des zones à risques

3- le montage des plans d'urgence plan de gestion d'accidents et gestion des catastrophes naturelles

4- la mise à jour des plans d'urgence

5- la gestion des catastrophes naturelles et accidents

Elle serait composé de

1- Gouverneurs, Préfets

2- Forces de Maintien de l'ordre

3- Délégué MINMIDT, MINTP, MINDUH

Missions n2: Construire de véritables logements sociaux

J'entends par véritables logements sociaux des habitations qui soient à la portée d'un camerounais qui touche 100000Fcfa le mois. Quit à lésiner sur la qualité qu'il n'y ait pas de carreaux, que le confort soit minimisé mais que ce soit vraiment accessible à toutes les bourses

Réduire substantiellement le coût du certificat d'urbanisme et du permis de bâtir

Faciliter les procédures relatives à l'obtention de ces pièces

Organiser les ateliers de formation auprès des jeunes sur les attitudes citoyennes à adopter en cas de sinistre.

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.