Breaking News :

vendredi 13 décembre 2019

«Un régime moribond, arrogant et autiste pratiquant frénétiquement la politique de l'autruche » Sa majesté Paul Marie Biloa Effa, le conseiller spécial de Maurice Kamto, monte au créneau.

Le mal-être, dont est victime le Cameroun, mon cher et beau pays, trouvera indubitablement une solution. Par les Camerounais, avec les Camerounais et pour les Camerounais.

Il n'est pas nécessaire d'être un alchimiste, ou un érudit de la politique, pour se rendre à l'évidence de ce que la résolution de la situation peu reluisante que traverse notre pays, ne trouvera des solutions durables qu'en tenant compte de trois principales entités incontournables : le régime, les séparatistes(sécessionnistes) et le Mouvement pour la renaissance du Cameroun(MRC).

Pour ma part, ce régime illégitime est la cause principale de la grave crise(multiforme) qui a endeuillé et ruiné le pays depuis des lustres. Un régime moribond, arrogant et autiste pratiquant frénétiquement la politique de l'autruche ; une politique politicienne qui consiste à cacher sa tête(dirigeants impopulaires) sous l'aile(mensonges d'État, fraudes de toutes sortes), lorsque vient le danger. Toute chose qui participe de la dégradation et du pourrissement de la situation. La preuve tangible et récente, s'il en était encore besoin, ce pseudo grand dialogue national, qui à mon sens, n'était rien d'autre qu'une pâle copie des orgies de la Rome antique à une exception près : l'oubli d'installer un vomitorium sur les hauteurs de Nkol-Nyada.

Ce fut un ramdam, médiatique et populiste. Rien de plus que de la diversion, tant il est vrai que les vrais belligérants étaient clairement identifiés. Sauf mauvaise foi.

Fort de la quête permanente de Sagesse qui nous habite, j'ai la ferme conviction que la résolution de la crise sans précédent que traverse notre pays, tourne donc autour de trois entités.

- Le régime de Paul Biya qui a lamentablement échoué. Sur tous les plans. Une trentaine d'années de pillages systématiques
... (To be continued)

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.