Breaking News :

jeudi 21 novembre 2019

Mauvaise nouvelle : le pipeline pour l’évacuation du pétrole du Niger ne passera plus par le Cameroun

L’absence de leadership de Paul Biya fait perdre  au peuple camerounais des droits de transits  évalués à plusieurs milliards de FCFA.

Le Niger entrera dans le club des pays producteurs de pétrole en 2021 passant de 20 000 à 110 000 Barils de pétrole par jours. Le pays vient de lancer le projet de construction du pipeline de 2000 km  qui traversera le désert nigérien jusqu'au port de Seme.

Les travaux, devraient durer deux ans pour un coût de 5 milliards de dollars, ils  seront réalisés par la CNPC, la société pétrolière nationale chinoise. Selon le ministre Nigérien du pétrole, cette exportation représentera  « le principal levier de l'économie nigérienne à l'horizon 2022, avec 24% du PIB ».

Le Cameroun perd la construction de l'oléoduc qui devait être raccordé au pipeline Tchad-Cameroun pour l'évacuation du pétrole nigérien par Kribi, une fois encore en  raison d'une absence de leadership du Cameroun. On se souviendra à cet effet que des émissaires nigériens poirotaient pendant des jours à Yaoundé sans pouvoir rencontrer le président Biya. Écœuré par ce manque de considération et de fraternité, le Niger a dû opter pour la solution béninoise de loin plus chère que  l'option du Cameroun.

Le Niger avait validé le tarif camerounais sur le pipeline malgré la revalorisation de 0,41 dollar par baril à 1,30 dollar.

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.