Breaking News :

samedi 19 octobre 2019

Créer des emplois et auto-emplois des jeunes dans le domaine de l’énergie solaire, le défi du Dr Ngoulla Roger maire de Mbouda.

Selon les agences onusiennes, la ville de Mbouda  est la localité  ayant le taux de démographie le plus élevé dans la sous-région Afrique centrale. Contrairement aux idées reçues, les populations des Bamboutos  sont parmi les plus dynamiques du pays. A l’image de la chine, une population élevée dans le dynamisme est un atout indéniable pour l’émergence de la région; l’inverse serait une bombe à retardement. C’est ce que veut éviter le Dr Ngoulla Roger, maire de la ville de Mbouda qui depuis quelques jours fait former des jeunes futures techniciens en énergie solaire.

Depuis quelques jours se tient dans la ville de Mbouda, une formation en énergie solaire. De l’installation à la maintenance des panneaux et lampadaires solaires, les jeunes sont formés à cette nouvelle technologie par  une équipe d’ingénieurs en énergies renouvelables venue d’Allemagne dans le cadre d’un partenariat  avec Africa Tech Solar.

Au début des années 2000, la révolution dans les domaines de la télécommunication a crée des milliers d’emplois jeunes. De la vente des téléphones portables au dépannage, en passant par les installations d’applications mobiles et téléchargements, ces secteurs d’activités sont tenus par des jeunes .

Pour le Dr Ngoulla, maire de Mbouda, cette révolution devrait s’appliquer dans le domaine de l’énergie solaire, surtout dans un environnement où les besoins en électricité restent énormes malgré l’abondance du soleil. 78 % de camerounais en zone rurale n’ont pas accès à l’électricité; un immense marché existe donc.

Cette formation a pour but d’orienter les jeunes de Mbouda vers une autonomie dans le domaine de l’entreprenariat, car elle leur permet de créer et développer leur part de marché dans le domaine du solaire.

Depuis plusieurs années, le gouvernement a intégré l’énergie solaire dans sa politique d’électrification, les villes se dotent d'équipements solaires pour leur électrification; il est par conséquent important de former des jeunes qui devront en assurer la maintenance.

Fontia Bongo Alain

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.