Breaking News :

jeudi 21 novembre 2019

Le Gabon devient un importateur des grumes pour développer son industrie de transformation du bois

Une cargaison de grumes de teck, une essence rare venue de Taïwan, a été dépotée au port d’Owendo en fin de semaine dernière. En fait, «?il manque de machines appropriées à Taïwan pour transformer ce bois?», indique un responsable du port. Face à ce problème, les autorités du pays se sont tournées vers le Gabon où l’on retrouve de nombreuses industries de transformation.

Ce qui, selon le ministère des Forêts, ouvre de nouvelles opportunités d’échanges commerciaux avec d’autres pays. «?On est en train d’importer depuis l’Asie du bois non transformé parce que nous avons aujourd’hui ici à Owendo la technologie qui permet de trancher le tec et donc de transformer grâce aux techniciens gabonais ce bois qui vient de l’étranger. Après cette opération, on va le réexporter?», explique le ministre des Forêts, Lee White.

D’après lui, l’opération va générer des bénéfices pour le pays tant en termes de création d’emplois qu’en ce qui est de la création de richesses. «?On peut maintenant commencer à lorgner vers de nouveaux horizons et engager ces opérations qui vont permettre d’augmenter la production du Gabon?», poursuit le ministre.

Le premier pays africain et deuxième exportateur mondial des feuilles de contreplaqué va inscrire son nom dans la liste des pays importateurs d’essences rares. Le bois ainsi importé sera transformé dans les unités de transformation installées à Owendo au sud de Libreville.

Agence Ecofin

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.