Breaking News :

samedi 21 septembre 2019

CAMAIR CO RISQUE DE FERMER BOUTIQUE

Une Affaire juteuse de location d’avions tourne au vinaigre à CAMAIR CO. La Société Chronos a retiré son avion qui était en location chez Camair-Co pour non paiement de la facture de 550 millions de FCFA. Il s’agit d’un Un Embrear ERJ 145 de 50 places. 

Les autres loueurs se préparent à faire de même pour défaut de paiement. Les loueurs  du B737-500 ont décidé d’augmenter leur facture mensuelle de 50 millions de FCFA à cause des secteurs supplémentaires entre Douala et Yaoundé. 

CAMAIR CO accumule auprès des loueurs d’avions 2 mois d’arriérés. Ils sont à près de 600 millions de coût de location par mois pour les 3 avions. Soit près de 1 milliards 2 millions fcfa de dette. 

Il ya exactement près de trois mois que Ferdinand Ngo’o l’actuel secrétaire général de la présidence de la République a fait nommé à la tête de CAMAIR CO un autre de ses protégés: Louis George NJIPENDI Kouotou. NJIPENDI Kouotou qui a remplacé Ernest DIKOUM ne connaît rien en aviation. Cet administrateur civil de formation est l’ancien secrétaire particulier à la présidence de la République de Ferdinand Ngo’o Ngo’o. En 2017 Ngo’o Ngo’o l’avait déjà fait nommé PCA de CAMAIR CO. 

Mais il y a plus grave. Les deux Boeing 737-700 acquis par la camair-co sont cloués au sol à douala depuis presqu’un an en raison De la butée mécanique des moteurs. Les butées mécaniques sont normales car à un certain moment en fonction du nombre de décollage et d’atterrissage on doit réhabiliter les moteurs. 

les deux avions rapportaient à camair-co 2,6 milliards par mois. La meilleure solution était de les maintenir en opération et régler les problèmes de moteurs par séquence chez le fabricant CFM FRANCE. Mais ces choix n’ont pas été faits. Les autorités ont préféré louer des avions pour recevoir des retrocommissions. 

Exemple, L’Embraer 145 de 50 places qui est actuellement loué par camair-co est vieux de 22 ans. Son prix d’achat est d’environ  2 millions de dollars. Camair-co le loue à 300 millions par mois. En 04 mois, on peut déjà dépenser l’équivalent du prix d’achat. 

Camair-co a préféré aller louer un 737-500 vieux de 25 ans en Arménie avec deux équipages. Pendant ce temps ces deux 737-700 plus récents sont cloués au sol. Les équipages de camair-co ne volent Pas. Leurs licences ont expiré et il faut payer leurs salaires. CAMAIR Co est clairement à terre. Car l’Etat n’a pas d’argent pour renflouer ses caisses. En nommant son ami, Ferdinand Ngo’o Ngo’o risque de mettre la société définitivement en faillite. 


BORIS BERTOLT

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.