Breaking News :

samedi 24 août 2019

« Les yeux du destin » : Les secrets enfin dévoilés sur Mason Ewing

Aveugle à l’âge de quatorze ans, battu, torturé et maltraité par son oncle et sa tante puis jeté dans la rue en plein hiver, Mason Ewing est aujourd’hui patron d’une holding dont le siège social est en Californie aux États-Unis, Mason Ewing Corp. qui fait à la fois dans la création de mode, l’audiovisuel, la vente et le social. Entre confessions et tacles, le livre ‘’Les Yeux du Destin’’ paraitra en Septembre 2019 pour le plus gros plaisir non seulement des lecteurs, mais de la société tout entière.

Ce n’est pas une biographie, mais un témoignage fait par celui qui en Septembre 2006, émerveillait le monde entier lors de son premier défilé de mode. Ce jour, l’iconoclaste Mason Ewing organisait son tout premier défilé de mode à Paris, il exposait les fruits de sa créativité.

Aveugle depuis l’âge de 14 ans, ce créateur de mode réussi à créer le beau dans le noir. « Le but de mon livre est d'apporter de l'espoir à tous les enfants du monde entier, à toutes les victimes, ceux qui ont subis l'esclavage, la maltraitance, les abus sexuels, le handicap, les insultes, les gamins qui se sont retrouvés placés à l'Aide Sociale à l'Enfance ou alors, après 18 ans, ils sont devenus SDF. Sans oublier la famine » explique Mason Ewing. Annoncé pour le 21 Septembre 2019, date qui correspond à son premier défilé de mode dédié à sa mère, le livre est rédigé en 21 chapitres et un bonus sans doute selon ses propos.

’Les Yeux du Destin’’, un chef-d’œuvre écrit par un aveugle qui avait compris que quand vous êtes non voyant, les gens ne vous donnent pas votre chance, la vie ne donne pas de cadeaux. Édité par la société Ewing Publication, une filiale de Mason Ewing Corporation, 5% de la vente de ce livre ira à la fondation SOS Madison International dans le but d'aider les enfants malades dans les hôpitaux, les orphelins qui se retrouvent à la rue.

Natif de Rue Pau Douala, Mason Ewing projette déjà l’adaptation de son livre au cinéma, un chef d’œuvre dédicacé à sa mère Marie, son arrière-grand-mère Élise et tous ses amis qui ont été là pour lui.

« Le plus gros défi dans toutes entreprises est d’abord mental, tant qu’on est adepte de la théorie de la fatalité, tout est voué à l’échec et c’est ma première motivation lorsque je rédige ce livre, amener les personnes défavorisées à intégrer dans leur mental que même les barrières naturelles se brisent » précise Mason Ewing pour qui le livre se veut d’abord pédagogue. De passage au Cameroun, Mason Ewing, touché par le nombre très croissant des sans-abris dans les rues, avait engagé des actions sociales en faveur de ces jeunes ce qui l’obligea à créer au Cameroun un siège de la fondation SOS Madison, un démembrement de la maison mère basée en Californie. En attendant la grosse surprise quant à l’identité du préfacier de ce livre, Mason Ewing espère pouvoir redonner espoir et motivation aux millions de jeunes handicapés et aussi des personnes socialement défavorisées.

Albin Njilo

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

A lire également

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.