Breaking News :

samedi 19 octobre 2019

Bafoussam sous haute tension : L’Elite de l’Ouest veut défier les populations pour prouver son allégeance au régime Biya.

Un mois après les événements de Genève ayant conduit à l’expulsion du président Paul Biya de Suisse le Cameroun sera une fois sous les projecteurs .Afin de donner l’illusion d’un soutien populaire dans la région de l’Ouest au président Biya les  élites de la région organisent ce samedi 20 Juillet 2019 dans la ville de Bafoussam,une cérémonie pour soutenir le président du RDPC. Un meeting en soutient à un régime qui depuis 07 mois a déporté une centaine de fils de l’ouest  vers la prison de Yaoundé parce qu’ils avaient osé revendiquer le rétablissement de la vérité des urnes.

Ce samedi le monde entier vivra en direct des médias nationaux un affrontement entre les élites de la région et les populations qui organisent un mouvement au carrefour BIAO pour d’exiger la libération des prisonniers incarcérés dans le cadres des marches contre le hold up électoral ,et surtout pour dire non à la guerre dans le NOSO.

«  Nous sommes fatigués de souffrir le Martyr. Depuis les héros de l’indépendance jusqu’à la lutte pour la démocratie, trop de sang des fils de l’Ouest ont coulé dans la ville de Bafoussam. » Peut-on lire dans les réseaux sociaux.

« Ils vont marcher sur quelles routes pour aller au meeting, même les 4X4 ont de la peine à rouler à Bafoussam surtout en cette période de pluie, Foumban fait une semaine sans eau, l’Ouest est devenu le fief du grand banditisme, mais il viennent organiser un meeting pour remercier leur créateur, nous n’accepterons pas cela » précise une source anonyme depuis Bafoussam.

Parmi les organisateur du meeting de soutien au régime Biya en première ligne les hommes d’affaires PDG de Congelcam qui curieusement est sénateur de la république se demander comment du fait de son statut de gros importateur de poisson il peut questionner le ministre du commerce au Senat. Il y a aussi le premier importateur de Riz au Cameroun, le délégué du gouvernement qui paradoxalement  est vice-président du conseil économique et social du pays .Ces deux produits riz et poisson pèsent plus de 300 milliards sur la balance commerciale du pays chroniquement déficitaire.

Patron du parti au pouvoir RDPC dans la région de l’Ouest, c’est  Ibrahim Mbombo Njoya Roi des bamum qui a signé la lettre du meeting de ce 20 Juillet 2019.

Le 20 Février 2016 à Bafoussam à l’occasion du grand meeting de l’Ouest visant à appeler le président Biya à briguer un septième mandat, Ibrahim Mbombo Njoya Roi mettait Paul Biya face à ses responsabilités .Loin de l’hypocrisie des élites  de la région, le Roi des Bamun a mis Paul Biya en garde sur ses choix. « Cher camarade président national, au moment où nous sommes en train d’essayer d’écrire une nouvelle page de l’Histoire de notre pays, sachez, Excellence, que les clés du bonheur et du malheur de notre pays se trouvent encore aujourd’hui entre vos mains. Que Dieu Tout-Puissant puisse vous guider, comme toujours, dans le choix de la bonne clé ».

Que va-t-il se passer ce samedi à Bafoussam lorsqu’on sait que les élites n’ont de cesse que de défier le peuple ?

Contrairement à Genève ou les manifestants avaient en face la police suisse, à Bafoussam, les populations devront affronter le BIR et autres corps de l’armée camerounaise.

Rappelons que Paul Biya est allé aux élections et sa victoire est contestée par les militants de la coalition autour du président Maurice Kamto et les forces vives de la nation notamment sa diaspora et personnalités de la société civile. Le monde entier avait constaté en direct sur la télévision nationale que le président Paul Biya était déclaré vainqueur de la présidentielle par le conseil constitutionnel sur la base des procès-verbaux non signés par les représentants des partis d’opposition.

Albin Njilo

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.