Breaking News :

samedi 21 septembre 2019

La Chine a-t-elle renoncé au financement du barrage de Chollet ?

Prévu pour démarrer en 2018, le projet de construction du barrage de Chollet sur la rivière Dja/Ngoko, à cheval entre le Cameroun et le département congolais de la Sangha, est toujours à sa phase initiale de pré-étude.

En 2016, la somme de 2 milliards avait été mise à la disposition d’un comité d’expert pour les études autour de ce projet, les contrats signés avec les experts recrutés à cet effet n'ayant pas connu un début d'exécution faute de mise à disposition des crédits, le comité inter-Etats a décidé de les suspendre temporairement.

Le projet dont le financement pouvait atteindre 650 milliards de FCFA devait être financé par un prêt  Exim Bank China et la Banque Africaine, puis exécuté par l’entreprise Chinoise Sinohydro.

Lors de la dernière rencontre inter état relative à ce projet, les ministres Serge Blaise Zoniaba et Gaston Eloundou Essomba ont évoqué comme nouvelle option de financement, le partenariat Public Privé.

Rappelons que c’est en Novembre 2017 qu’Eximbank Chine a blacklisted le Cameroun dans le financement de projets en Afrique, le pays n’a plus bénéficié du financement chinois .L’empire du milieu évoquait comme raison, la corruption, l’immaturité des projets et le non-respect des clauses contractuelles de remboursements.

Lors du voyage de Mars 2018 du président Biya en Chine, l’un des accords signés était le renforcement des capacités du Cameroun dans le montage des projets. Un décret du premier ministre viendra par la suite suspendre le paiement des projets immatures.

Albin Njilo 

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.