Breaking News :

mardi 23 juillet 2019

APE –Cameroun : Plus de 5 milliards de FCFA de pertes fiscales à cause des décisions immatures.

En date du 28 Février 2018, la douane camerounaise avait enregistré une perte fiscale de 2,6 milliards sur les APE, les importations de l’UE avoisinaient les 100 milliards de FCFA. Ces pertes, nous renseignent le quotidien de l’Economie ont doublé en 2018 et tournerait autour de 5 milliards de FCFA.

La signature de ces APE rentre dans la logique de validation des projets immatures par le gouvernement camerounais à travers l’actuel ministre des finances. Louis Paul Motaze à l’époque au Ministère de l'Économie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire, pilotait ses travaux étroitement liés aux prévisions du DSCE.

Louis Paul MOTAZE « La ratification des APE par le Cameroun relève d'un choix clairement assumé».

Le gouvernement  ne s’est pas empêché de ratifier les APE alors que le pays n’était pas prêt .Non seulement l’échec du DSCE a été reconnu par le gouvernement ,la production locale est quasiment inexistante, le pays est entièrement dépendant des importations que ce soit en denrée alimentaire ou encore en produits manufacturés, ces importations et exportations vers l’UE profitent en grande partie aux occidentaux.

La banane qui est un des principaux produits d’exportation est exploitée par les entreprises française , ce sont les supermarchés Casino, Carrefour etc…

Christian Penda Ekoa dans un entretien accordé au journal Cameroun Liberty expliquait comment les multinationales passent par la corruption des parlementaires africains pour faire voter des lois. Ces propos de l’ex conseiller démissionnaire de Paul Biya trouvent leurs sens après la sortie du Directeur General  du groupe Bolloré « Les ministres, on les connaît tous là-bas. Ce sont des amis. Alors, de temps en temps — je vais être clair —, on leur donne, quand ils ne sont plus ministres, la possibilité de devenir administrateurs d’une de nos filiales. C’est pour leur sauver la face. Et puis on sait qu’un jour ils peuvent redevenir ministres »  expliquait Gilles Alix


Albin Njilo

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.