Breaking News :

mardi 23 juillet 2019

Incendie à la Sonara : plusieurs hauts cadres interpellés suite à l’enquête prescrite par Paul Biya

Leur arrestation est relative à l’absence d’assurance au moment de l’incendie du 31 mai 2019.

Au moins cinq hauts cadres de la SONARA (Société Nationale de Raffinage) ont été interpellés et gardés à vue dans une gendarmerie de Limbe le 20 juin, a appris Cameroon-Info.Net de sources administratives.

Nos sources révèlent en effet que l’enquête prescrite par le Chef de l’Etat le 11 juin 2019, a dévoilé que la SONARA ne bénéficiait pas d’une couverture assurance au moment de l’incendie du 31 mai dernier.  

Parmi les personnes arrêtées, figurent Véronique Nkengue, directrice Finances et Comptabilité; Louis Marie Tiako, directeur de l'Exploitation; Derrick Takere, chef de Projet Phase 1; Alain Wa Londa, directeur de la Maintenance; et Mohama Nayelwa, directeur Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement et Inspection.

Pour l’heure, aucune charge n’a été retenue contre les prévenus. Notre rédaction a appris que ce n’est que plusieurs jours après l’incendie que l’argent a été versé aux compagnies d’assurance. Conséquence, les dégâts et dommages causés par le sinistre seront entièrement pris en charge par la SONARA.

En rappel, un grave incendie a ravagé le 31 mai 2019 quatre des 13 circuits de raffinage de la SONARA à Limbe, région du Sud-Ouest. Sur instructions de Paul Biya, le Premier Ministre, Joseph Dion Ngute, a mis sur pied une commission d’enquête technique, pilotée par le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba afin de faire toute la lumière sur l’incident.

La mise aux arrêts des personnes sus évoquées est donc la matérialisation du travail de cette commission dont les résultats sont attendus le 11 juillet prochain au plus tard.

Actu Cameroun

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.