Breaking News :

dimanche 22 septembre 2019

Plan Triennal «?Spécial Jeunes?» :102 milliards de FCFA pour les jeunes depuis trois ans, seuls 4 milliards ont été décaissés


A l’occasion de la session parlementaire en cours, le 14 juin à Yaoundé le ministre Mounouna Fotsou   en charge de la Jeunesse (Minjec) devoilé le bilan du Plan Triennal «?Spécial Jeunes?» (PTS-Jeunes), prescrit en février 2016 par le chef de l’État, Paul Biya.  

«?Il ressort que plus de 780?000 jeunes sont inscrits à l’Observatoire national de la jeunesse dont 51,06 % d’entre eux sollicitent un financement de leurs projets d’auto-emploi ou d’entreprise. Environ 2000 jeunes inscrits sont de la diaspora. Près de 22?000 jeunes inscrits ont été référencés à différents guichets de financement et d’accompagnement?», a affirmé Mounouna Foutsou.

Trois ans après l’annonce du plan triennal, le ministre de la jeunesse annonçait il y a quelques jours à Yaoundé avoir déjà débloqué 4 milliards pour les projets, les autres étant en étude.

Février  2016, Paul Biya parlait à la jeunesse camerounaise. Une promesse de 102 milliards avait été faite à la jeunesse  dans le cadre du plan triennal spécial jeune.

Au Cameroun, 70% des jeunes actifs sont en sous emplois, mal payés, contraint à tenter l’aventure dans le désert du Niger pour rejoindre l’occident, le désespoir poussant d’autres à la drogue, 70% des jeunes dans le grand nord sont accrocs au tramol.

‘’C’est vraiment curieux de voir autant d’argent en caisse alors que des millions de jeunes diplômés manquent 500 milles pour financer un projet, ‘’ réagit un leader de la société civile qui estime qu’il revenait au ministre tout simplement de communiquer pour inciter les jeunes à présenter leurs projets.

’Lorsqu’il s’agit de propagande pour mettre en avant Paul Biya, ils sont prêts à solliciter tous les médias y compris les blogueurs pour communiquer’’ poursuit l’activiste anonyme avant de conclure.

’SI le ministre n’a pas le temps pour libérer les jeunes demandeurs de financements, il n’oublie pas les jeunes du RDPC l’Extrême nord à qui il a remis il y a quelques semaines des ordinateurs afin que ceux-ci puisse aussi envahir les réseaux sociaux pour défendre le parti.’’

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.