Breaking News :

mardi 23 juillet 2019

Le projet Kouo'shi Ndamnzù fait de Bandrefam un nouvel eldorado de l’emploi


Dans un entretien accordé au journal France 24, Akinwumi Adesina président de la BAD qui disait ne plus vouloir voir les jeunes africains dans les désert pour l’Europe s’est lancé un défi de création de 25 millions d’emplois dans 10 ans à travers les secteurs prioritaires que sont l’Agriculture, le financement des PME et l’économie numérique.

Rémunéré à 2500 FCFA par jours, nourris puis logés, ces jeunes sont libérés le samedi et dimanche pour leur permettre de retourner en famille s’occuper des plantations familiales.

Entre la construction de four écologique, création des terrasses ,création des plants pour la serre, l’aménagement des lacs, construction des toilettes écologique et autres, les jeunes s’occupent à longueur de journée pour la réussite du projet qui n’échappe plus à la vigilance du chef supérieur des Bandrefam, lui qui a décidé de mettre tout ce qui est à son pouvoir pour la réussite du projet.

Le retour des jeunes des villes, pour des emplois rémunérés dans le cadre de ce projet booste les activités dans la localité. Pour l’instant, le projet n’embauche que les jeunes Bandrefam .Il faut noter que tous les travaux sont réalisés par ces jeunes.

Le projet Kouo'shi Ndamnzù

Porté par un camerounais de la diaspora à travers un partenariat avec les ONG suisses, c’est un projet qui a permis de faire revenir des villes près d’une centaine de jeunes des villes pour des projets de développements  dans les domaines de l’Agriculture, l’élevage de la volaille , la  pisciculture, la numérique et la production d’énergie électrique locale pour alimenter le village et l’hébergement .

’Les écologistes du monde en entier en rêvent, les Cubains l’ont réalisé. Depuis plus de vingt ans, l’île s’est convertie à l’agriculture biologique. Elle compte aujourd’hui 400 000 exploitations agricoles urbaines qui produisent 1,5 millions de tonnes de légumes, sans pesticides et sans engrais chimiques… L’île compte près de 400 000 exploitations agricoles urbaines, qui couvrent quelque 70 000 hectares de terres jusqu’alors inutilisées et produisent plus de 1,5 millions de tonnes de légumes. La Havane est à même de fournir 50% de fruits et légumes bios à ses 2 200 000 habitants, le reste étant assuré par les coopératives de la périphérie.’’ Frédérique Basset du magazine Kaizen.

Ce modelé de développement agricole écolo encore appelé permaculture qui a fait du Cuba un pays autosuffisant alimentaire est entrain d’être implémenté au Cameroun grâce au dynamisme d’un camerounais de la diaspora qui jusqu'ici préfère éviter les médias, Bandrefam est en passe de devenir un modèle de développement en Afrique.


 Albin Njilo

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.