Breaking News :

dimanche 22 septembre 2019

Propagande sur le potentiel minier du Cameroun

Les réseaux sociaux sont envahis depuis quelques jours par une vidéo de propagande de la CRTV sur la découverte de 300 minerais (terre rare au Cameroun).Le secrétaire générale du ministère des mines explique aux journalistes de la CRTV  que le pays doit d’ici quelques mois attirer des investisseurs internationaux pour exploiter les minerais découverts grâce à l’appui de la Banque Mondiale, 16,6 milliards de FCFA signé en Juin 2018.

Suffit-il tout simplement d’avoir les minerais pour devenir pays émergent ?

Le géant mondial de la bauxite Rio Tinto est parti du Cameroun abandonnant Alucam alors qu’ils étaient sur un projet d’Alumine évalué à 10 milliards de dollar, Rio Tinto travaillait pour la mise sur pieds d’une usine d’alumine, et deux barrages hydroélectriques, Song Dong et Song Mbengue.Rio Tinto part à cause de la Mal gouvernance.

A côté de Rio Tinto, il y a eu Cameroon Alumina Limited, une co-entreprise de Dubaï Aluminium (45%) et de l'indienne Hindalco (45%), associées pour 10% à l'américaine Hydromine. Depuis 2009, cette entreprise ambitionnait d’investir plus de 4 milliards de dollar au Cameroun et exploiter les gisements de Fongo Tongo, Foumban et Banguem dans le Sud-Ouest .10 ans après l’arrivée de CAL, toujours Rien ,ils finiront par tout revendre a Canyon Resources Limited.

Le Cameroun a donné 30 milliards plus la License d’exploitation au spéculateur américain GEOVIC sur le  Cobalt de Nkamouna, c’était en 2009.Dix ans plutard, RIEN, les spéculateurs américains ont essayé sans succès de revendre aux chinois.

C’est depuis plus de 10 ans que l’Australienne Sundance a la licence pour développer le fer de Mbalam et celui de Nebala au Congo. Sundance n’a pas pu convaincre les chinois, pareil pour le gouvernement camerounais qui avait espoir après la visite du premier ministre Philemon Yang en Chine en 2015.

Uranium, Diamants, etc…Tout a été bradé aux spéculateurs des paradis fiscaux, Eugène Nyambal disait qu’il se méfie de tous projets détenus par une entreprise basée dans les paradis fiscaux.

Le Cameroun est un scandale géologique c’est vrai, mais le régime Biya n’est pas capable de mettre ces mines en valeurs pour le bien des populations. Ils sont incapables d’organiser une CAN.

Albin Njilo

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.