Breaking News :

lundi 22 juillet 2019

Cameroun : Pizzarotti et le Ministère de l'Habitat et du Développement Urbain au cœur d’un scandale des logements sociaux


Match amical Equipe nationale du Cameroun contre la Squadra Azura pour l’inauguration du stade Paul Biya d’Olembe en 2018, c’était la promesse faite par Louis Paul Motaze à l’ambassadrice d’Italie au Cameroun  Isopie en Mars 2017 lors de la signature de l’accord de prêt  d’un montant total de 115 milliards de FCFA,   un crédit acheteur de 101 milliards de FCFA garanti par l’agence du gouvernement italien de garanti à l’export (SACE), et en un crédit commercial de 14,1 milliards de FCFA.

Louis Paul Motaze à l’époque au MINEPAT représentait la partie camerounaise d’une part, et Maria Siméoni, représentante de la banque Intesa Sanpalo d’autre part.

Cet argent devait servir premièrement à la mise sur pieds d’une usine de préfabriqués devant permette la construction de 10 000 logements sociaux à Mbankomo  banlieue de Yaoundé .Ces préfabriqués allaient être utiles pour la construction d’autres infrastructures telles qu’une nouvelle ville et le stade Paul Biya d’Olembe.

C’est lors de sa visite en Italie que Paul Biya avait signé une convention pour les logements sociaux avec l’entreprise italienne Pizzarotti créée en 1910 dont le siège est à Parme.

A en croire l’hebdomadaire Forum Libre, Pizarotti avait reçu  une avance de 36 milliards de FCFA ,20 hectare de terrain attribués dans la banlieue de Mbankomo, 1000 premiers logements témoins étaient attendus.

En 2018, alors que les langues commençaient à se délier sur les retards dans la réalisation de ce projet, le ministre Bwentchou lors d’un entretien avec la chaine nationale, a rassuré les camerounais précisant que conformément au planning revisité, le projet allait démarrer sur le terrain les 100 logements autour des mois d’octobre et de novembre de cette année.

Zéro travail réalisé sur le site l’entreprise Pizzarotti  vient à nouveau de solliciter 44 milliards avec l’aval de Minhdu Celestin Ketcha Courtes.

Selon l’hebdomadaire Forum Libre, ce projet serait au cœur d’un scandale qui risque emporter l’ex maire de Bangangte.


Albin Njilo

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.