Breaking News :

samedi 21 septembre 2019

Cameroun-Russie : Paul Biya va-t-il enfin rencontrer Vladimir Poutine ?


La Russie a toujours manifesté un intérêt stratégique pour le Cameroun. Malheureusement, tout semble laisser croire que le pouvoir de Yaoundé reste affecté par la tragédie des leaders nationalistes africains assassinés à cause de leur rapprochement vers Moscou.

Lorsqu’en 2012 Paul Biya lance les projets des grandes réalisations avec le soutien financier et technique de la Chine, Moscou et Beijing viennent de créer le G2 qui est en réalité une nouvelle alliance stratégique mondiale entre les deux ex puissances communistes que sont la Russie et la Chine.

Apres l’offensive chinoise au Cameroun, le ministre russe des affaires étrangères Sergei Lavrov a invité son homologue camerounais en Russie pour une série d’accords dans les domaines de la défense, de l’énergie, du transport, de l’environnement et de l’éducation. Du 24 au 26 Janvier 2011, Henri Ayissi Eyebe , ministre des relations extérieurs est arrivé à Moscou, il rencontrera des hautes personnalités de la Fédération de Russie, notamment son hôte et homologue des Affaires étrangères, le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement, le Vice-ministre de la Défense, le Vice-ministre des Transports et le vice-ministre de l’Education et de la Science.

Contrairement à la chine qui dès le lendemain de la signature des accords est passé à la matérialisation, avec la Russie, l’on observait une sorte de recul de la part du gouvernement camerounais .Contrairement aux pays de la CEMAC ,notamment le Tchad ,le Congo et le Gabon qui avaient relancé la coopération économique et scientifique avec CUBA et Angola, le Cameroun n’a rétabli aucun lien diplomatique avec ces deux pays considérés comme le symbole de la puissance étrangère russe.

Lorsque le Cameroun est agressé en 2014 par la secte terroriste Boko Haram, Paul Biya a lancé un appel à l'aide internationale contre la secte. La Russie était le deuxième pays à réagir après le Tchad. Le Cameroun et la Russie ont signé des accords de coopération militaires en Mai 2015, accords se limitant à la livraison d’armes, et la formation du personnel militaire camerounais. Contrairement à la Guinée Equatoriale qui autorisait la présence permanente des bâtiments de guerres russes sur ses côtes, plus loin, le survol de son espace aérien par les avions de chasses de la Russie.

En RCA le pays a signé avec la Russie à la fin du mois d'août 2018 un accord interministériel destiné à renforcer leurs relations en matière de coopération militaire. Après la signature de ce document qui porte notamment sur la formation des forces armées centrafricaines avec le soutien de spécialistes russes, un centre de formation militaire a été créé à Bérengo, dans le sud-ouest de la Centrafrique.

Quatre mois après la signature de ses accords, alors que Moscou déchargeait ses Antonov plein d’équipements militaires à l’aéroport international de Nsimalen, Paul Biya validait l’implantation d’Africom sur le sol camerounais, le commandement militaire américain en Afrique s’est manifesté par la présence d’une base militaire américaine sur le sol camerounais, la livraison d’armes , la formation du personnel militaire et plus loin, la mise sur pieds des systèmes de sécurité des cotes camerounais. L’objectif de Washington était atteint, sa présence comme acteur central au cœur du golf de guinée.

Après sa présence renforcée au Soudan et en RCA, la Russie tient à renforcer son partenariat avec le Cameroun, le pays est invité à prendre part au prochain sommet Russie-Afrique qui se déroulera en Octobre.

Au Cameroun, les partisans du régime Biya célèbrent un probable rapport de force entre les deux grandes puissances, Russie et USA dans le pays. Le cas de la Gambie devrait leur servir de leçons, car Moscou ne soutient pas les dictatures mais les états et les peuples.

En Janvier 2017, lorsque le conseil de sécurité de l’Onu adopte les résolutions contraignantes contre la Gambie, la Russie qui était sur le point d’implanter une base militaire permanente dans la Gambie de Yayah Jamey s’est abstenu de son droit de veto, Moscou s’alignait du côté du peuple Gambien.

Paul Biya s’il est du voyage, pourra enfin rencontrer Vladimir Poutine ?


Cameroun Liberty

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.